Retour au travail

JenniferJennifer
7 févr. modifié dans Expériences et conseils
Comment gérez-vous le retour au travail, ou bien la réalité de ne pas pouvoir y retourner?

Réponses

  • Bonjour, 
    J'aimerais savoir s'il y a dans groupe, des personnes qu'on retourné au travail après le diagnostic/traitement.
    Je suis en congé maladie depuis un an et sans prévision de retour mais mon travail et mon équipe me manquent. 
    Merci!
  • après un an , si tu n'as pas de complication, tu peux retourner au travail, moi, j'étais travailleur autonome, donc c'est différent, mais tu dois savoir si tu peux avoir un effort prolongé, si tu n'es pas fatiguée pendant la journée, peut être réintégrer à temps partiel au début
  • Merci beaucoup @graziella.
    J'espère pouvoir faire un retour progressif dans peu de temps mais je sais que rien se passera cette année.
    Bonne soirée!

  • Comme nous sommes toutes différentes, c'est un sujet pour lequel nous avons des expériences différentes.  Au premier diagnostic, j'ai dû cesser de travailler durant environ 6 mois.  2 mois après la fin de ma chimiothérapie, je suis retournée au travail.  Puis, à la récidive, je n'ai pas cessé de travailler.  Mes traitements étaient les lundis ( carbo-caelix) et le mercredi de la semaine suivante, je retournais au travail jusqu'à la prochaine chimiothérapie.  J'ai pris un mois complet après la dernière chimio et depuis, je travaille.  

  • Bonjour Jennifer,
    J'occupe un poste de technicienne en administration pour Revenu Québec depuis l'année 2012.
    Pour moi c'est difficile de songer que peut être je ne retourne pas au travail car j'ai commencé a travailler à l'age de 14 ans et comme je ne pas eu d'enfant, je n'avais jamais arrêté si longtemps. Mon travail c'est comme ma deuxième famille et je m'ennuie.
    Je m'accroche à l'espoir que mon équipe médicale trouve une chimio que fasse effet sur moi et que je puisse travailler au moins a temps partiel.
    Merci,

  • Je suis retournée très rapidement au travail car, en tant que travailleure autonome, j'avais besoin du salaire.  Sinon, j'aurais pris un peu plus de temps de repos.  D'un autre coté, il y avait également le besoin de sortir de chez moi et de faire un peu de social.  
  • JenniferJennifer
    octobre 2017 modifié
    En effet @Alfaria, notre travail est souvent intimement lié à notre identité et c'est difficile quand on n'a pas accès à cet aspect de notre vie. Et oui, le côté social est aussi bien important! Quel type de travail faites-vous @MmeDenise? @celcar je crois que vous êtes récemment retournée au travail, n'est-ce pas? Comment ça se passe jusqu'à présent? Avons-nous d'autres membres qui ont dû faire ou qui font le deuil de leur vie professionelle?
  • @Jennifer, j'enseigne les arts textiles, une 20taine d'heures semaine.  
  • En cours privé @MmeDenise? C'est bien je trouve d'accéder sa créativité, surtout lorsqu'on essaie de gérer de l'anxiété. Avez-vous toujours été artistique? J'ai tout récemment commencé à faire de la peinture, et ça me calme beaucoup. C'est bien d'occuper ses mains aussi. Avez-vous des photos de vos créations que vous pouvez partager? 
  • Je regarderai pour des photos.  En fait, ce sont mes hobbies qui sont devenus mon travail.  Je donne mes cours dans une boutique de matériaux d'artisanat quelquefois en privé mais plus souvent en groupe.  Oui, j'ai toujours été artistique et j'enseigne depuis au moins 20 ans.  Je dois admettre que à cause du chemo fog, il m'a été impossible de créer quelque chose de nouveau tout le temps des traitements et mëme après.  Je commence tout juste à pouvoir me concentrer.

  • JenniferJennifer
    octobre 2017 modifié
    Quelle joie de retrouver votre concentration @MmeDenise ! En effet le brouillard de la chimio peut affecter le retour au travail de façon significative. Il semblerait que des efforts de réadaptation, comme les exercices et les techniques de rééducation cognitive, peuvent aider. Avez-vous découvert des astuces ou adopté d'autres mesures qui ont aidés? @graziella est aussi travailleuse autonome je crois, ce qui doit ajouter un niveau de complexité additionnel au retour au travail, n'est-ce pas?
  • @Jennifer ; EN fait, je mettais sur le compte de la très longue chirurgie (10-12 heures)  les problèmes de mémoire et de concentration, puis, 2 ans plus tard j'ai découvert le brouillard de la chimio sur internet.  Je suis du genre à ne rien demander alors je n'en ai jamais discuté avec mon oncologue donc je ne connais aucun exercice ou technique de rééducation.  Je me dis qu'avec le temps, la mémoire des gestes et du corps reprendra le dessus.

  • FancyFancy Mod Bén.
    10 août modifié

    Bon samedi après-midi mes belles dames!

    J’ai eu envie de relancer une discussion sur le retour au travail avoir traversé un cancer.

    Pour plusieurs, ça paraît assez simple, mais je trouve plutôt bien délicat de réintégrer son poste ou d’occuper de nouvelles fonctions après la maladie.

    En ce qui me concerne, ce n’est pas tant de travailler qui m’angoisse, c’est plutôt d’hypothéquer cette condition qu’est la mienne. Parce que c’est récent et fragile, et que cette santé retrouvée vaut de l’or!

    Très tôt après mon diagnostic, j’ai quitté mon emploi des 15 dernières années, en me jurant de ne plus jamais y retourner. La vérité est que c’est un emploi que j’ai adoré, mais l’industrie dans laquelle je travaillais était des plus exigeante et stressante. Et voilà que je n’ai plus envie d’être à la merci de situations capables de miner mon immunité.

    Les heures supplémentaires par exemple, où maintes et maintes fois,  je rentrais travailler les soirs et week-ends. Aujourd’hui, santé oblige, ça ne sera plus possible. En fait oui c’est possible, mais je ne veux plus. J’ai trop à perdre.

    Déjà, 2 mois à peine après la fin de mes traitements en juin 2018, des amies à moi me ‘bousculaient’ pour que j’envoie des CV et reprenne le chemin du travail. Évidemment, c’était fait de bonne foi : je devine qu’elles espéraient que je m’éloigne de cet univers ‘CANCER’ qu'était le mien depuis octobre 2017. Mais je ne me sentais pas prête, moi qui pourtant ai toujours eu tant de ‘drive’!

    Donc c’est ça, on ne reprend plus tout à fait où on a laissé après la maladie.

    Je suis donc curieuse de savoir comment ça se passe de votre côté? Avez-vous réintégré le marché du travail? Vos heures sont-elles les mêmes ou allégées? Coté santé, ça se passe bien? Pas trop de fatigue?

    Hâte de vous lire,

    Fancy

    PS. J’ai passé une première entrevue hier matin. Ouf! Que de changements dans ma vie depuis mon diagnostic.


  • BarbaraBarbara Mod Bén.

    Bonjour @Fancy

    Bien heureuse que tu passes à une nouvelle étape.

    Reprendre le travail est un choix personnel. Pour ma part , le programme avec l’asssurance de mon travail était un retour progressif. J’ai donc repris le travail graduellement et à temps partiel , mais pendant ce retour j’ai eu une récidive, donc tout a arrêté. Par contre , je connais des personnes qui , après la fin de leurs traitements ont repris leur poste et tout s’est très bien passé pour eux .

    Je te souhaite donc de faire le choix approprié à ta situation et à tes goûts .

    A très bientôt de te lire

    🤗

  • FancyFancy Mod Bén.
    18 sept. modifié

    @barbara, nous avons eu la chance de se croiser à l’extérieur de ce chapeau virtuel, et je te remercie pour tes bons mots à la Randonnée: mon retour au travail se passe bien, merci.

    C’est spécial, et ça me fait le plus grand bien. Notre travail est souvent lié à notre identité, et quel cadeau que de se savoir utile et appréciée.

    Je ne regrette en rien tous ces mois passés ici à la maison, mais comme tu le dis si bien, je passe à une nouvelle étape.

    J’ajouterai que la première semaine a été plus difficile : j’étais claquée le soir à mon retour à la maison. Mais là, tout baigne, on s’y fait et on s’ajuste.

    Merci pour tes encouragements et ta belle sagesse @barbara

    Au plaisir,

    Fancy

     

                   


  • BarbaraBarbara Mod Bén.

    Bonsoir @Fancy

    Je suis bien contente que ton nouveau travail te procure ce à quoi tu t’attendais.

    Bravo d’avoir choisi la sagesse en réintégrant le marché du travail mais raisonnablement.Car si j’ai appris quelque chose de mon expérience des dernières années c’est de ne pas dépasser mes limites ce qui n’était pas le cas depuis quelques années.

    Je te souhaite bonne chance dans cette nouvelle étape de ta vie ...

    Cela m’a aussi fait grand plaisir de te rencontrer à la randonnée et de marcher un bout de chemin ensemble.

    A la prochaine

    🤗

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.

Bonjour,

Il semble que ce soit la première fois que vous consultez OVdialogue. Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour participer aux discussions.