Mon devoir...

Je pense que le recul face à cette maladie m'a donné envie d'en parler pour mieux la faire connaître. Avant le diagnostic de ce cancer celui de l'ovaire je ne connaissais même pas son existence. On ne m'en avait jamais parlé même pas ma gynécologue ! Je compte bien lui dire ce que je pense d'elle ! Mon ignorance face à cette terrible maladie a failli me coûter la vie. C'est vrai que l'on parle que du cancer du sein mais quant est-il des autres ? Celui de l'ovaire ou de l'utérus ? Je suis passée par une phase de colère à m' en être demandé si tout ceci n'était pas le résultat de mon ignorance. Je suis passée aussi par une phase de honte. Comment peut-on avoir honte d'avoir un cancer ? Mais non tout ceci n'est pas de ma faute ! C'est simplement que la prévention n'existe pas et que certains médecins ne font pas leur métier. Aujourd'hui au moindre symptôme je consulte. Autour de moi je parle de cette maladie sournoise et conseille ces femmes avec qui je discute. Le corps nous alerte dès qu'il y a un souci. Ce n'est pas normal d'avoir mal. Il y a toujours une raison à cela. Il faut s'écouter et ne pas laisser traîner les choses. Car le temps peut être un super allié face à la maladie. Un cancer diagnostiqué à temps peut guérir. Mon devoir est d'alerter comme certains lanceurs d'alerte le font dans d'autres domaines. Moi je connais cette maladie mais mon devoir est de la faire connaître à celles qui l'ignorent.

🙂

Réponses

  • Elise54Elise54 ✭✭✭
    Le cancer de l’ovaire est silencieux pendant longtemps. Les symptômes sont faciles à attribuer à des causes mineures. C’est un peu normal de s’en rendre compte quand c’est avancé et malheureusement il n’existe pas de test de dépistage. Alors oui @Nadia33, c’est important de sensibiliser les femmes et de ne pas hésiter à aller consulter si on a des changements qui nous questionnent. 
    La sensibilisation est un peu le test de dépistage de ce cancer. 
    Tu seras une bonne porte parole c’est certain 👍
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.