Questions à ne pas oublier de poser à ma génicologue mercredi

Bonsoir,

Je revois ma génicologue mercredi prochain et je me demande les questions pertinentes à poser pour me faire une idée. Je suis du genre intimidée et j'ose pas trop poser de questions de peur d'être jugé. Comme je l'ai devant moi pour voir la suite de mes traitements, je souhaite maximiser les informations importantes(genre arrêt de travail, les ressources offert la recherche.

Je termine par vous demander la question qui tue: Quelle question aurais-tu posé avoir su ?


Merci ! Anahé😉STRESSÉ

Réponses

  • BarbaraBarbara Mod Bén.

    Bonjour @Anahé

    Je te comprends d’être stressée car tu as hâte au mercredi 14 pour avoir ta rencontre avec l’équipe médicale et connaître la marche à suivre.

    Allez, il te reste 4 jours, moins que les doigts de la main .

    Dis toi aussi qu’ un grand pas a été fait avec ton opération chirurgicale.

    Il reste les traitements à définir, d’autres pas en avant.

    Tu as déjà quelques idée des questions à poser , et généralement ton médecin te les donnera automatiquement.

    Pour ma part , ces 4 questions semblent importantes pour moi , peut-être que d’autres utilisatrices d’ovdialogue t’en suggèrerons d’autres, car il faut dire que mon histoire date depuis 2007.

    1- Genre et grade . Moi c’etait 3C mais honnêtement je ne connais pas le genre et pour moi cela ne faisait aucune différence.

    2- Genre de traitements , cadence et effets secondaires .De mon temps , on m’avait donné une feuille avec le nom du médicament et les effets secondaires comme chez le pharmacien. Ne t’inquiète pas, en général les effets secondaires sont très bien contrôlés .

    3- Arrêt de travail: Généralement nous avons toutes arrêté de travailler durant les traitements afin de donner à notre corps le temps de prendre son souffle. Je comprends que tu es passionnée par ton travail ( je l’étais aussi) mais c’est peut-être le moment de prendre un petit arrêt . Mais bien sûr c’est un choix ...

    4-Personne à contacter en cas de besoin : C’est en général une infirmière pivot qui est le lien entre la patiente et le médecin et que l’on contacte au besoin, c’est un détail important à connaître.

    Je crois que j’ai tout énuméré. Dans mon cas , j’etais comme toi, j’écoutais, je ne posais pas trop de questions .

    J’avais surtout confiance d’être bien prise en charge .

    Tu sais , tu dois une fière chandelle au médecin qui t’a fait passer les tests à l’urgence et qui a su vers quoi se diriger . Il t’a fait gagner du temps, car le cancer des ovaires est détectable assez difficilement .

    Dans mon cas cela avait pris 1 an avant que l’on ne me diagnostique le cancer des ovaires, bien que j’avais consulté médecins de famille, gastro-entérologue...

    Il ne me reste plus qu’à te souhaiter PATIENCE jusqu’à mercredi.

    Dans l’attente de tes nouvelles.

    🤗🤗🤗

  • Elise54Elise54 ✭✭✭
    L’important @Anahé c’est de ne pas hésiter à poser des questions. Tout est de l’inconnu, c’est normal de ne pas savoir. 
    Comme tu ne connais pas encore les traitements qu’ils vont t’offrir, c’est plus difficile actuellement de savoir quelles questions poser. Mais s’il y en a que tu sais que tu veux poser, marques les sur un papier.
    Moi j’arrivais et j’arrive encore avec des questions sur un papier 😉
    Bonne rencontre 👍
  • FancyFancy ✭✭✭

    Bonsoir @anahe,

    Je pense que @barbara a énuméré toutes les informations utiles pour la suite de ton parcours, mais ce que je retiens surtout et qui est capital, ce sont les coordonnées de ton infirmière-pivot.

    Pourquoi? Parce que c’est elle la liaison entre ton équipe soignante et toi, et que s’il fallait justement que d’autres questions surgissent, c’est avec elle que tu communiqueras pour obtenir des réponses.

    Parce que j’y ai eu accès aussi au début de mon aventure cancer, n’hésite pas à demander si tu peux ou non avoir accès à des ressources professionnelles (une travailleuse sociale ou une psychologue par exemple). Si j’en fais mention, c’est parce qu’au centre hospitalier où j’ai fait ma chimio, une entente avec une psychothérapeute avait été conclue, et que j’ai eu droit à 3 rencontres tout à fait gratuites. Une travailleuse sociale associée à l’aile de chimio me téléphonait aussi régulièrement. Notre tête s’emballe souvent en début de parcours, et pouvoir jaser avec des professionnels qui ont l’habitude de composer avec des patients qui ont le cancer, c’est précieux.

    Pour être moi aussi passée par là, je comprends ton stress, mais n’hésite surtout pas à poser toutes tes questions : c’est de ta vie et de ta santé dont il s’agit.

    Et bonne idée oui que de les noter avant : tu maximeras ta rencontre avec la gynécologue (merci @elise54).

    Bonne soirée!

    Fancy

    :)  


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.