Jongler avec des balles

Je dis souvent que le cancer nous transforme, comme une marque au fer chaud qui, à jamais, nous colle à la peau.

Et bien que je frôle les 30 mois sans récidive, pas une seule journée ne passe sans que je n’y pense.

Et ce qui occupe assez souvent merci mes pensées ces jours-ci, est le fait que je veux éviter d’hypothéquer ma santé.

J’imagine que je ne suis pas la seule, mais disons que je ne suis pas fan du multitâches depuis mon cancer.

Parce que j’ai beaucoup à perdre, voilà.

Voilà donc qu’en ce moment, je jongle avec un peu trop de balles (circonstances obligent), et ça m’agace un peu. Je me fais construire une maison neuve, je dois choisir les matériaux de mon futur chez-soi et acheter des meubles et de la déco. Oh et puis détail, je dois aussi me trouver un nouvel emploi et finaliser/ régler ma séparation avec le papa de mes enfants et conjoint des 27 dernières années. Ouf!

Ma tasse est pleine, et ça en fait beaucoup à gérer dans une même année.

Évidemment, c’est plein de femmes qui sont dans ma situation, mais lorsqu’on a traversé un cancer comme le nôtre, on y pense 2 fois plutôt qu’une.

C’est la même chose pour vous toutes, chères survivantes, qui avez probablement une maison à entretenir, des courses à faire, des repas à préparer, des visites de contrôle en oncologie, des traitements à subir ou des essais cliniques à tester. Puis, voilà, j’avais envie de vous féliciter sur tout ce que vous accomplissez! Parce qu’être la conjointe, l’épouse ou la maman, c’est déjà beaucoup. Mais avoir en plus à composer avec une réalité de patiente, ça fait beaucoup de défis à relever à la fois.

Courage et bravo donc à toutes mes sœurs turquoise.

Amitiés.

Fancy

 :) 


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.