Découragée?

FancyFancy Mod Bén.
8 oct. modifié dans Juste pour parler

Bonsoir à toutes!

Je pense vous avoir raconté que je me suis fait de belles amies depuis ma 1ère participation à la Randonnée de l’espoir en 2018. Des femmes qui, comme vous et moi, ont fait face à un cancer de l’ovaire.

Puis, après avoir lu les inquiétudes de l’une et l’autre sur mon téléphone ce matin, je me disais ceci : comme c’est plate que de toujours avoir peur et d’imaginer le pire.

Ça m’a frappé l’autre jour au travail. Qu’il y avait un monde parallèle au nôtre! Que partout ça grouille dans l’insouciance, alors que pendant 2 ans, ma vie était figée sur pause (mais évidemment pas à tous les niveaux, puisque j’ai beaucoup grandi depuis). Bref, ça m’a pris par surprise: de constater que le staff autour de moi était à des années lumières de ce fameux « cancerland » où nous nageons. Et que ça me faisait le plus grand bien que de justement baigner dans cette autre zone. Vous me suivez? 

Ce que j’essaie de dire, c’est que plus on multiplie nos sorties de zone, meilleur sera le moral.

Je me sens super utile depuis que je suis retournée travailler, et c’est la même chose lorsque j’arrive à inspirer une femme atteinte.

Je vous assure que pendant longtemps j’ai pensé que jamais je ne retrouverais cette innocence que le cancer m’a volé. Et puis la vérité est que je vais super bien, et que oui, je vais probablement me libérer de tout ça.

Évidemment, il y a l’effet montagnes russes, typique du cancer. Un jour, on a un résultat CA125 qui est des plus encourageants, alors que le lendemain, on doute et puis on se dit que tel ou tel symptôme sont forcément des signes de récidive. Bouhou!

Alors je vous pose la question : de quelles façons chacune de vous se sent utile? Peut-être avez-vous là une belle façon de vous évader l’esprit et de chasser vos idées noires?

Si vous êtes découragée par ce que vous traversez, et que vous n’avez pas encore eu la chance de visionner ces belles capsules vidéos sur le site de Cancer de l’ovaire Canada, je vous invite fortement à le faire, juste ici.

Ce sont les histoires de Margaret, de Diane, de Maryse, Houda et Hélène. Toutes des survivantes du cancer de l’ovaire, qui ont défié les pires scénarios et se portent bien. Un baume et de l’espoir pour ce que vous vivez en ce moment.

Bon visionnement, 

À bientôt ❤

Fancy


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.

Bonjour,

Il semble que ce soit la première fois que vous consultez OVdialogue. Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour participer aux discussions.