spectacle sur mon histoire sur le cancer, show about my story with cancer

Bonjour,

à la suite de mon cancer en 2012, j'ai écrit mon histoire et je la joue. J'ai choisi le clown pour lui servir d'interprète afin d'utiliser son regard naïf sur le cancer et sur les déboires amoureux et financiers que ce dernier entraine. Demain , samedi 23 février à 16h00, je fais un banc d'essai pour ce spectacle pour évaluer la pertinence de mon personnage et de la mise en scène. J'aurais souhaité avoir la présence de quelques personnes qui ont été aux prises avec la maladie. La présentation aura lieu au 8440, local 303, bd ST Laurent. merci

Réponses

  • FancyFancy Mod Bén.


    @grazie, je viens de prendre connaissance de ta publication. Comment s’est passé ton interprétation samedi?

    Tu racontes avoir reçu ton diagnostic en 2012, ce qui veut dire que tu as franchi le cap des 5 ans: BRAVO!!!

    Je trouve que c’est une belle idée que d’exprimer ce que tu as vécu. Certaines le font sur papier, alors que toi, courageuse, tu montes sur scène!!

    Y aura t’il d’autres représentations?

    Fancy

  • Merci, oui cela s' est bien passé, je vais le rejouer, c' est certain, car ce que j' ai montré était. Un work in progress.

    Merci pour montrer de l' intérêt. Je posterais des photos et un montage prochainement

  • FancyFancy Mod Bén.
    février 2019 modifié
    Allo @grazie, contente pour toi 😊

    Et oui pour les photos et un montage, quelle bonne idée!

    Je me permets 2 questions puisqu'on ne se connaît pas: es-tu porteuse d'une mutation génétique? Moi oui, je suis BRCA1. Mon cancer a été détecté au stade 3 C, et toi?

    Passe une excellente journée @grazie

    à bientôt! 👋
    Fancy

  • Moi, aussi mon cancer était au stade 3 c quand j' ai été opérée, mais je n' ai pas le gène brc1 ou 2. Quand as tu été operee ?

  • FancyFancy Mod Bén.


    Bonjour @grazie!

    Je me suis fait opérer il y a un peu plus d’un an, le 13 février 2018 pour être exacte.

    Chez mes parents, le chiffre 13 les a accompagnés toute leur vie: fiancailles, numéro civique de la porte, rencontre, et j’en passe! Pour eux, c’est synonyme de chance. Et tu sais quoi? On a détecté mon cancer un vendredi 13 octobre.

    Je ne suis habituellement pas superstitieuse, mais c’est curieux quand même. Une voyante m’avait dit que 13 était synonyme de grand changements dans notre vie, de transformation.... et ça, hey bien, j’y crois, parce que beaucoup de choses ont changé depuis.

    Puisque tu as franchi la barre des 5 ans avec succès, j’aimerais savoir à quoi tu attribues cette réussite? Pour que je copie ta recette .... ha ha ha

    Reviens-moi,

    Fancy

  • je pense qu'il faut laisser la superstition de coté, mais il est vrai que le cancer change la vie, on n'est plus pareil après, du fait d'avoir frôlé la mort. Ce qui m'a aidé, je crois de m'entraîner avant, je faisais du cirque du tissu aérien. Ma mère a eu le cancer quand j'ai eu 9 ans, et j'ai vu la réaction de ma mère, elle n'en a pas fait une tragédie, on vivait avec. quand elle partait à l'hôpital, c'était comme si elle allait camper pour quelque temps, elle maintenait des bonnes relations avec les infirmiers et les docteurs. L'hôpital est un domaine familier, j'allais y voir souvent ma mère, le week end, pendant mon enfance et mon adolescence. Alors, le cancer, je le connais, et quand ca m'est arrivé, je me suis dit c'est mon tour et j'ai mobilisé mes forces pour passer à travers, je savais que j'avais le choix de ma vie, soit me laisser aller, soit m'accrocher comme un alpiniste à une paroi du bout de ses doigts même si c'est douloureux, il ne faut pas lâcher. je crois que je suis chanceuse, aussi, d'avoir une bonne constitution, je n'ai jamais été malade, c'était ma première fois à l'hôpital. Ce qui m'a aidé, c'est  la méditation, la pleine conscience, l'idée de vouloir revenir comme avant. j'ai été aussi au centre Hope and Cope. où j'ai suivi beaucoup de cours où le fait de rencontrer des gens qui ont eu le cancer m'a  aidé beaucoup, car on a pas besoin d'expliquer, on est passé tous par des moments de grande détresse.  Je me suis souvent demandé pourquoi, j'avais cette deuxième chance, parce que ma vie n'a pas été facile, je me suis retrouvé sans ressources financières et mon chum m'a laissé., en 4 mois j'avais tout perdu, plus de cheveux, plus d'argent et plus de chum. J'aurais pu me retrouver à la rue, seule,ici et sans famille, car je suis d'origine française, mais j 'ai la nationalité canadienne. Je me suis entourée de toute une équipe, psychologue, travailleuse sociale, avocat de l'aide juridique. Il ne faut pas hésiter à demander de l'aide. Je ne sais pas si tu habites Montréal, mais je te conseillerais d'aller au centre Hope and Cope, L'espoir c'est la vie en français,  cette maison située sur Cotes des neiges est une oasis, on se sent bien lorsque l'on va là-bas, c'est un centre holistique qui dispense des cours de yoga, de Tai chi intégral, de méditation, de peinture, de fabrication de bijoux. lorsque tu as des questions , tu peux appeler le centre du cancer de la société canadienne , ils ont des bons intervenants, ton infirmière pivot, aussi peut être une superbe ressource. Oui, le cancer change la vie, pour moi, il m'a amené à plus de compréhension et de compassion envers moi et les autres, à voir des gens formidables, aussi. je te souhaite un très bon rétablissement , prends soin de toi.

    Grazie

  • FancyFancy Mod Bén.

    @grazie, merci beaucoup pour ce partage, très apprécié ☺️

    Ta réponse me rassure et rejoint les témoignages de survivantes de longue date qui, comme toi, ont choisi de s’accrocher à la vie et de bouder la mort. 

    Comme ta maman des années auparavant, tu as puisé à l’intérieur de toi et réunis tes forces pour faire face à l’épreuve. J’adore que tu écrives que tel un alpiniste, tu t’es accroché à la paroi du bout des doigts. 

    Très tôt dans mon aventure à moi, une infirmière ma dit que  « la tête et le corps ne faisaient qu’un ». Et tu sais quoi? Cette infirmière était survivante du cancer de l’ovaire depuis 29 ans! 

    Et personnellement j’y crois. Que la tête c’est fort, et que l’intention est capable de grandes choses si on refuse de s’avouer vaincue. 

    Au quotidien, et plusieurs fois par jour, je me répète que je suis une survivante de l’ovaire. Parfois, et dans ma voiture surtout, je le dis à voix haute 😊

    Je retiens aussi de ton témoignage l’importance de s’entourer et de trouver du soutien, ce que j’ai fait aussi. Je suis suivie par une naturopathe, une acupunctrice et une psychothérapeute. Je pratique le yoga et la marche rapide. Je visualise aussi ma remission, permanente. 

    Évidemment, discuter avec des femmes qui sont passées par là n’a pas son pareil. Ici sur OVdialogue par exemple ou à la Randonnée de l’espoir organisée par Cancer de l’ovaire Canada où, d’un seul coup, je faisais la rencontre de femmes extraordinaires qui parlaient le même langage que moi. Qui savaient ce que c’était un CA125 ou une chimio carbo-taxol. Ces rencontres m’ont été très bénéfiques. 

    Je suis évidemment d’accord avec le fait que de beaux changements se produisent après un épisode de cancer.

    Reviens-nous pour les photos de ta prestation. 

    Bon samedi soir!

    Fancy

  • FancyFancy Mod Bén.
    mars 2019 modifié

    Et évidemment, merci pour toutes ces belles recommandations! ❤️

    Fancy

  • J' ai les photos, je vais bientôt les publier

  • voici le montage vidéo

    https://youtu.be/e-CfVKdZh7Qv

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.