Adhérences post-opératoires

Bonsoir à toutes! 

Y’en a t’il parmi vous qui ont développé des adhérences suite à leur opération? Je vous pose la question puisque c’est ce qui m’arrive en ce moment. J’ai lu un peu sur la chose, et réalise que c’est presqu’inévitable: les adhérences sont très fréquentes pour ceux et celles ayant été opérés à l’abdomen 👎

Jusqu’ici, je n’y vois pas trop d’inconvénients, mais je sens bien la ‘petite bosse’. Je suis même capable de la palper (et non, ce n’est pas le cancer qui revient, mais bel et bien un résidu post-opératoire, ce qui m’a été confirmé par mon oncologue). 

Pour essayer de fragmenter ou briser ces tissus collés ensemble, on m’a suggéré d’appliquer de l’huile de ricin sur mon ventre et de masser la petite bosse. J’ai aussi consulté une ostéopathe, qui a fait le même travail (mais sans l’huile). 

Bref, j’aimerais savoir si vos adhérences vous compliquent la vie? Avez-vous été réopérées? Merci de partager 👩‍💻
Bonne soirée! 
Fancy 

Réponses

  • FancyFancy ✭✭✭
    Bonjour à toutes, 

    Finalement, et contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, c'est une hernie et non des adhérences post-opératoires qui a été développée. Une conséquence de la chirurgie, et non un résidu (un résidu serait par exemple une trace de maladie, ce qui n'est pas le cas). C'est ce que m'a confirmé ma gynécologue-oncologue le 20 décembre dernier.

    Je me permets de partager, dans l'éventualité où l'une d'entre vous aurait elle aussi développé une hernie suite à l'opération (hystérectomie abdominale totale).

    Bien que l'hernie fasse 5 cm, je n'envisage pas de me faire opérer: je suis en attente d'une chirurgie pour les seins, donc ai suffisamment d'opérations dans mon assiette. Peut-être plus tard, j'ai d'autres priorités en ce moment.

    Revenez-moi si vous aussi composez avec ce genre de trucs post-opératoires...

    Merci beaucoup, 
    Bonne journée! 
    Fancy


  • Je suis bien contente de te lire Fancy.
    Car depuis quelques semaines, j'ai des douleurs à l'abdomen et j'ai peur que ce soit le cancer qui soit revenu.
    Ca me fait comme des pic, ici et là. Je vais faire une prise de sang pour vérifier les marqueurs tout de même et j'ai mon rendez-vous de suivi à la fin du mois.
    Peux-tu m'en dire plus sur tes symptômes et ce que t'as dit ton oncologue?

    Merci +++

    Cecile
  • FancyFancy ✭✭✭
    Bonsoir Chezilme, 

    J’imagine très bien ce que tu traverses: la peur de la récidive peut être envahissante, et c’est TRÈS difficile de penser à autre chose et de faire comme si de rien n’était. 

    J’ai cette masse qui s’est développée dans mon ventre, plusieurs mois après ma chirurgie. Elle est visible au toucher et à l’œil nu, où l’on voit bien que ce n’est pas tout à fait symétrique des 2 côtés de mon nombril (la masse est située du côté gauche). 

    Ce n’est pas très esthétique, et disons-le, ennuyant, puisque je sens la masse tout le temps. Lorsque je tousse, elle devient plus apparente. 

    Ma gynécologue-oncologue est d’avis qu’il s’agit d’une hernie, conséquence de la chirurgie (alors que 3 spécialistes avant elle avaient émis diverses opinions: foyer de cellules graisseuses nécrosées OU adhérences). Comme elle a toute ma confiance, et surtout parce qu’elle avait les images de mon scan de novembre 2018 sous la main, je m’en remets à elle. 

    Selon ce que je comprends, les hernies naissent de faiblesses musculaires (ce qui est logique suite a l’opération). 

    Pour ce qui est des pics, j’avoue que je ressens moi aussi de petits mouvements, mais ça ne me fait pas mal. Je me dis que c’est peut-être en raison de cette hernie, qui vient modifier comment tout bouge la-dedans (elle fait 5 centimètres quand même). 

    Sache que je n’ai pas les résultats de mon dernier CA125: je ne les ai pas réclamés, je préfère ne pas savoir. Je me dis qu’on communiquera avec moi s’il y a quelque chose qui cloche. 

    Tant mieux si ma réponse peut t’aider. Avais-tu des douleurs à l’abdomen la première fois? Reviens-moi si tu peux, 

    Fancy 
  • Et bien finalement les résultats étaient bons! 
    Mes douleurs à la poitrine, à l'abdomen, il n'y avait rien au scan! Et le CA125 est bon.
    Je préfère savoir les chiffres :wink:
    Tout ca était dans ma tête... :/ C'est fou ce que l'esprit peut travailler!
    C'est aussi pour diminuer cette anxiété que j'aimerais me tourner vers des produits à base de CBD.
    Donc l'entrainement continue :smile:
  • FancyFancy ✭✭✭
    Très très très heureuse pour toi @chezilme

    Je suis passée par là moi aussi, et me suis rendue à l’urgence en pleurs à 2 reprises depuis la fin de mes traitements. 😱😨😰 Le hasard a fait que je suis tombé sur le même urgentologue les 2 fois, qui lui trouvait que je faisais un excellent travail de surveillance! 😉

    La chimio agit comme un bouclier tu sais. C’est comme un couteau à 2 tranchants: nous avons hâte d’en finir avec nos traitements, et voilà qu’une fois que c’est fait, on se sent vulnérables et on doute. 

    Je t’avoue ceci: c’est la finale que je n’attendais pas, d’avoir à gérer l’anxiété entre les suivis. Je pense aussi que c’est long 5 ans et que ça prend toute une force de caractère pour naviguer dans ces eaux troubles. 😅

    Une survivante du cancer de l’ovaire de longue date m’avait mis en garde contre l’effet yoyo des débuts (des débuts post chimio je veux dire). Que le moindre petit bobo (souvent fictif), nous plonge dans une anxiété totale, et je pense que c’est tout à fait normal après ce que nous avons traversé. 

    Contente que tu poursuives l’entraînement. 🚴🏻‍♀️

    Moi, c’est la marche rapide qui me permet d’évacuer ce trop plein de stress. J’aimerais aussi donner une 2e chance au yoga 🧘‍♀️, et puis le weekend prochain, je vais essayer la méditation. 

    Pour celles qui lisent ce billet et qui vivent des épisodes d’anxiété, sachez qu’il y a une discussion appelée « Comment gérer l’anxiété » sur cette plateforme, où @cendrillon, @barbara et @celcar partagent leurs trucs pour rester zen. Voici le lien: 


    Bonne journée mesdames!

    A bientôt! 
    Fancy 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.